Bordeaux Attitude

Edition du 05/06/2018
 

Château du Grand Bos

Référence

Château du GRAND BOS

un authentique cru bourgeois


Situé au rang de 1er Grand Vin Classé au classement du Guide DUSSERT-GERBER, le Château du Grand Bos fait des vins de Graves depuis le XVIIe siècle. Le lieu, vignoble de clairière entouré de bois de chênes, de pins maritimes, de châtaigniers et d’acacias sur 30 ha d’un seul tenant, est un espace de paix et de sérénité que nulle vision d’habitation étrangère ne vient polluer. La demeure, bordée par un parc où se remarquent des arbres centenaires, est un modèle de sobre harmonie, avec ses ailes de communs entourant une cour carrée fermée par une grille. La première construction du XVIIe siècle a fait l’objet de restaurations à deux reprises, en 1771, et en 1988, et seulement 9 familles ont possédé ce “Bourdieu” (dès le moyen-âge à Bordeaux, le Bourdieu est un domaine à vocation viticole et vinicole fondé par les Bourgeois de Bordeaux et commandé par une demeure souvent de belle architecture entourée de ses communes) depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’à nos jours, dont celles des CROZILHAC, à la fois Bourgeois de Bordeaux et Seigneurs de Lescaley et de Laguloup, de 1650 à 1830. Aujourd’hui, la famille VINCENT-ROCHET, amoureuse de la nature, entourée d’une équipe où s’allient compétence, jeunesse, et expérience, met sa passion et son talent dans la culture traditionnelle de ses vignes et dans l’élevage de ses grands vins en associant la tradition rigoureuse du Bordelais à la modernité qui permet de maîtriser soigneusement leur vinification et leur vieillissement. Comme tous les vins de l’AOC GRAVES, ceux du Grand Bos sont obligatoirement des vins d’assemblage, les monocépages étant interdits. Les BLANCS sont majoritairement de sémillon (la douceur, l’aptitude au vieillissement), suivi par le sauvignon (le fumé), avec un faible pourcentage de muscadelle (la saveur légèrement musquée). Les deux premières années, ils ont de la fraîcheur, de la minéralité, et des arômes rappelant des fleurs ou des fruits, apportés par les variétés cultivées. Entre la deuxième et la troisième année, il y a une période de quelques mois où ils peuvent se fermer. Après cela, ils vont voir le fruit s’estomper et acquérir le bouquet qui se prolongera en s’affinant pendant environ 5 à 7 ans. Ensuite apparaissent des saveurs de type Xérès que certains apprécient mais que d’autres n’aiment pas. À chacun de décider s’il recherche ces saveurs particulières ou s’il préfère boire ses blancs dans les cinq ans. Les ROUGES sont équilibrés entre le cabernet-sauvignon (la finesse aromatique, la pureté) et le merlot (la rondeur, le corps) avec un petit apport de ce merveilleux cépage qu’est le petit verdot (la vivacité, la puissance, la subtilité aromatique et l’aptitude au vieillissement). Eux aussi ont leur période de jeunesse où le fruit domine tandis que les tanins sont très présents, période qui dure de 3 à 5 ans. On peut aimer goûter un vin jeune. Ensuite arrive la période de maturité avant la plénitude qui survient entre 5 et 10 ans selon les millésimes où le bouquet se substitue au fruit avec des nuances de grillé, de rôti, d’épices, de venaison ou de sous-bois. Au-delà, c’est l’apogée où les tanins se fondent peu à peu complètement et où les saveurs en bouche se font plus complexes. Au Grand Bos, même dans les millésimes moyens les vins se gardent au moins 10 ans et pour les bonnes années, ils atteignent 20 ans sans problème dans une bonne cave. Les vins rouges doivent être bus à une température de 16 à 17°C, et les vins blancs entre 7 et 9°C et jusqu’à 10 à 12°C pour des vins plus vieux. Nous préconisons de les transférer sans brusquerie dans une carafe, ce qui permet d’éliminer avec les dernières gouttes le dépôt naturel cristallisé au fond de la bouteille et surtout de favoriser, par l’aération, l’émergence du bouquet. C’est cette dernière raison qui nous conduit à conseiller aussi le carafage pour des vins jeunes. Voici quelques commentaires sur les divers millésimes qui sont tous différents : Rouge 2005 : robe sombre, grenat aux reflets violine. Nez riche et complexe aux notes de fruits (cerise), de poivre et de sous-bois. En bouche, structuré, ample, équilibré. Finale longue et majestueuse. Rouge 2008 : robe pourpre profonde et dense. Nez épanoui, complexe et riche (baies noires, vanille). En bouche, structure maîtrisée, onctuosité, complexité (cassis, mure), pleine et fondue à la fois. Finale ample et expressive. Rouge 2009 : robe moirée, reflets rubis profond. Nez capiteux à nuances réglisse/caramel. En bouche, puissant et charnu, structuré, aux tanins serrés avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois). Bonne persistance. Rouge 2010 : robe sombre somptueuse. Nez épanoui, osmose entre les fruits et les tanins serrés et fins. En bouche corps robuste et savoureux, sur les fruits rouges et noirs bien mûrs, la réglisse et le caramel. Très bel équilibre, finale longue et savoureuse. Rouge 2011 : belle robe sombre aux reflets cerise, nez doux, agréablement persistant très légèrement épicé avec une petite touche cannelle. Attaque ronde et puissante amenant un corps long, charnu et capiteux. Des tanins présents sans être agressifs donnent une bonne longueur. au palais. Rouge 2012 : robe grenat à reflets limpides et brillants. Nez boisé sur des arômes de fruits rouges et noirs, marqués par d’élégantes notes de vanille et d’épices. Après une attaque gourmande, franche et ronde, apparaissent des arômes toastés et vanillés avec des tanins puissants qui soulignent une finale longue et savoureuse. Blanc 2011 : couleur jaune-vert superbe, brillante, lumineuse. Nez intense de fruits secs (amande, figues) et d’agrumes (écorce d’orange et de citron) évoluant vers des nuances plus exotiques (mangue, ananas). En bouche attaque fraîche et délicate. Évolution grasse, acidulée, reflet fidèle du nez fruits secs et agrumes. Bon équilibre avec une finale légèrement minérale, superbe longueur. Vin alliant tradition et terroir. Blanc 2013 : robe pâle à reflets verst brillants. Nez vif, élégant, floral, net, sur les agrumes. Bouche fraîche, grasse, fruitée. Très belle finale, ample et persistante.

   

Château du Grand Bos

André Vincent et Marie Vincent-Rochet
Lieu-dit Grand Bos
33640 Castres
Téléphone : 05 56 67 39 20

Email : chateau.du.grand.bos@free.fr





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Représentant la quatrième génération de cette exploitation familiale, Thierry Dumeynieu dirige cette propriété située à flanc de coteaux. Beau Fronsac 2015, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de petits fruits à noyau, de bouche fondue et ronde avec des nuances de fraise et une note épicée, de teinte soutenue, un vin riche et chaleureux, de garde, naturellement. Le 2014 est savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, au nuances de fraise, de truffe et d’humus, à déboucher sur des tournedos aux cèpes ou des côtes de veau grand-mère. Goûtez le Bordeaux Supérieur Château La Maréchale 2015, un vin de belle teinte grenat, aux notes de violette, de framboise et de sous-bois, charnu et long en bouche, l’un des meilleurs de son appellation.

Thierry Dumeynieu - Earl Vignoble Dumeynieu
1, Le Sable
33126 La Rivière
Téléphone :05 57 24 94 55 et 06 14 36 25 91
Email : vignoble-dumeynieu@sfr.fr

Château GRAND-MAISON


Ici, les densités de 6 500 pieds/ha, produisent peu et l’encépagement de Merlot à plus de 80% accompagné de 18% Malbec et d’un peu de Cabernet franc, permet une des meilleures expressions spécifiques de ces terroirs. Cela d’autant plus que les vignes sont soumises presque continuellement aux vents d’ouest, permettant une moindre contamination fongique (donc des traitements limités), et apportant une concentration naturelle. Un vrai coup de cœur pour leur Côtes-de-Bourg Grand Vin 2012, issu d’une sélection parcellaire, vignes de 30 à 40 ans, sur terroir argilo-calcaire, 84% Merlot, 14% Malbec et 2% Cabernet franc, élevage pour 80% en barriques, dont 50% neuves, un vin où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs (fraise, prune) et de réglisse, est une réussite, puissant, savoureux, classique et bien charpenté, parfait, par exemple, sur un steak au poivre vert ou un poulet aux gousses d'ail. Le Côtes-de-Bourg cuvée Sélection 2012, vignes de 20 à 30 ans sur plateau argilo-graveleux, 84% Merlot, 30% Cabernet franc, 13% Malbec, élevage pour 50% en barriques d’un an, tout en bouche, bien parfumé (griotte, cannelle), aux tanins équilibrés, à la fois puissant et souple, d’une belle finale, un vin qui commence à s’ouvrir et se goûte parfaitement.

François Tailliez et Hervé Romat
Valades
33710 Bourg-sur-Gironde
Téléphone :05 57 64 24 04
Email : cht.grandmaison-bourg@wanadoo.fr
Site personnel : www.grandmaison-bourg.com

Château SAINTE-BARBE


Sainte Barbe était une Chartreuse typique de Bordeaux du XVIII siècle surplombant la rivière, avec de belles dépendances. La maison est située sur les rives de la Garonne avec une vue magnifique sur la rivière. Elle est construite au-dessus des caves qui se trouvent au rez-de-chaussée où les barriques de vin étaient emmagasinées. Elles pouvaient être roulées à la main au bord de la rivière pour être chargées sur des navires à destination de l'Angleterre et de l'Europe du Nord. Le vignoble de Sainte Barbe couvre actuellement 30 ha d’argiles sur des sols alluviaux sur la rive droite de la Garonne. La majorité des vignes ont été replantées en 1999 par la famille Touton. La propriété a été rachetée par la famille de Gaye en 2013 (Château Grand Corbin Manuel, à Saint-Émilion). L’amélioration continue des vins et la mise en valeur du patrimoine de la propriété ainsi que son ouverture aux visites sont les priorités actuellement. Nombreuses récompenses obtenues. Voilà un beau Bordeaux Supérieur 2015, Merlot, Cabernet-Sauvignon, Cabernet franc, Petit Verdot sur sols d’alluvions (argile, silice, gravier), coloré, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet ample, aux arômes de réglisse et de mûre, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des nuances de cerise noire et d’humus au palais. Le 2014 a des nuances de fruits noirs très mûrs et de notes épicées, de bouche classique, corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà tout en charme mais de très bonne garde. Le 2013, avec des tanins soyeux, au bouquet subtil et ample (violette, pruneau), un vin de bouche très équilibrée, est tout en rondeur. Goûtez le Bordeaux Merlot 2015, médailles d’Argent à Los Angeles, aux Vignerons Indépendants et au Concours général de Paris, de belle robe, de bonne base tannique, ample et corsé, avec ce nez subtil dominé par la fraise mûre, un vin qui mêle charme et richesse, charnu, où dominent la fraise des bois bien mûre et l’humus, en finale, à déboucher, par exemple, avec une fricassée de ris et rognons de veau aux brocolis ou des brochettes d'agneau grillées

Famille de Gaye
Route de Burck
33810 Ambès
Téléphone :05 56 77 49 57
Email : commercial@chateausaintebarbe.fr
Site personnel : www.chateausaintebarbe.fr

CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


Au 17e siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. François de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeunesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la curiosité. L’histoire contemporaine du Château Le Souley Sainte Croix, se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959 alors que le domaine est à l’abandon, son vignoble vendu à l’arrachage, Denise et Paul Riffaud l’achètent et décident de lui rendre son lustre d’antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environ de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérité, mais également des moments d’oubli. Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud toute entière, a consacré son temps, les revenus de la propriété et surtout sa passion inébranlable, pour tout d’abord faire renaître, puis protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté le vignoble sur un territoire de 25 ha. Aujourd’hui, Paul et Denise sont décédés, mais le vignoble constitue un lien puissant entre tous ; Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric le fils aîné occupe les fonction de maître de chai, Vincent, le cadet a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, Jean-Baptiste le petit dernier règne en maître sur les vignes. Vous retrouverez cette osmose familiale dans leurs vins. Le Souley frappe à votre porte. Ouvrez la toute grande et laissez le entrer, il vous perlera de sa vigne et de son vin. Ne niez pas que le vin est le produit d’une plante magique, connue des hommes depuis la plus haute antiquité, renfermant des substances aux vertus inconnues. Nous ne sommes que vignerons, nous ne savons que soigner vigne et vin. Remarquable Haut-Médoc 2010, de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d'excellente évolution.

Riffaud Père et Fils
32, rue des Martyrs de la Résistance
33180 Vertheuil
Téléphone :05 56 41 98 54
Télécopie :05 56 41 95 36
Email : lesouleystecroix@aliceadsl.fr
Site : lesouleystecroix
Site personnel : www.lesouleystecroix.com


> Nos dégustations de la semaine

Château CANON


Le vignoble familial Château Galand est une propriété fort ancienne, dont les bâtiments datent pour certains du XVIe siècle. Ses vignes s'étendent du flan méridional du fameux coteau argilo-calcaire en pente douce de Canon jusqu'aux plaines alluviales de la Dordogne dont les méandres serpentent à quelques mètres de là. La côte de Canon-Fronsac est le prolongement géologique vers le sud-ouest de la grande côte de Saint-Émilion portant les crus les plus prestigieux de l'appelation. Elle en est séparée sur une distance de 5 à 6 km par la plaine de Pomerol à l'est. Au nord, s'étendent les vignobles de Fronsac. On y retrouve les calcaires à astéries et la molasse du Fronsadais donnant le vin dont le caractère suffit à le distinguer. Le relief accidenté de la région empêche la stagnation des eaux et la proximité des rivières protège les vignes des gelées.



Voilà un remarquable Canon-Fronsac 2012, médaille d?Argent Paris 2015, qui allie puissance et distinction, au nez de petits fruits rouges frais, d?une jolie concentration, riche et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs et de truffe.
Goûtez leur Bordeaux Supérieur Château Galand 2012, aux nuances de fruits noirs et d?épices, harmonieux et persistant, de bouche ferme et ronde à la fois, et le Bordeaux Supérieur Château Galand 2014, bien charnu, tout en nuances aromatiques, un vin aux tanins amples et au nez complexe où dominent le cassis et la griotte.

Vignobles Jean GALAND et ses Enfants
La Malatie
33126 Fronsac
Tél. : 05 57 25 20 72 et 06 27 05 05 38
Email : info@chateau-galand.com
www.chateaufronsac.com


Château CANON-CHAIGNEAU


Au sommet. Dès le début du XVe siècle, les moines de la région exploitèrent cette propriété. Un domaine de 21 ha d'un seul tenant sur le plateau de Néac. Terrain maigre argilo-sablonneux sur un tapis de crasse de fer (60% Merlot, 35% Cabernet, 5% Pressac).
?Nous sommes très contents du millésime 2016, nous dit Suzanne Marin. Nous avons eu une récolte à la fois quantitative et qualitative. Ce sont des vins assez tanniques, très typés Merlot par rapport aux autres années, un vin très goûteux. Couleur très intense, beaucoup de matière, de fruité, belle rondeur, un vin assez féminin, c?est un peu notre style d?ailleurs, un vin vraiment très agréable à déguster. Une vraie réussite, ce 2016 !?
Superbe Lalande-de-Pomerol 2014, d?ailleurs médaille d?Or au concours des vins de Bordeaux, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d?épices au palais, un vin complet. Savoureux 2012, corsé, typé, aux tanins amples, à la fois soyeux et denses, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, alliant rondeur et charpente, d?excellente évolution. Le 2011 dégage des arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, structuré, avec des tanins ronds, à déboucher avec des feuilletés aux morilles ou un filet mignon de porc aux légumes primeurs. Remarquable 2010, charpenté, corsé, de robe soutenue, ample et distingué en bouche, au nez légèrement épicé, aux nuances de prune et de griotte mûre, aux tanins bien présents et fondus à la fois, très charmeur. 
Le 2009 est l?une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en Couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d?épices, très élégant, aux tanins soutenus auxquels il faut donner le temps de se fondre. Un millésime qui a largement mérité sa médaille d?Or à Bordeaux et un coup de cœur en Chine ! Le 2007, charnu, d?une grande finesse, au nez subtil marqué par le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, est un vin très savoureux actuellement, gras en bouche, d?une très jolie finale. Remarquable 2006, au nez complexe où dominent la groseille et l?humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse.
Beau 2005, vraiment délicieux actuellement, très charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d?une très jolie concentration, aux tanins réels et fins, légèrement épicé comme il se doit. Le 2002 est également très bon, au nez où s?entremêlent des notes d?épices et de fruits mûrs, un vin riche, très équilibré, d?une belle longueur, de bouche puissante.
Le 2000 est remarquable, riche et subtil au nez comme en finale, aux senteurs de fruits macérés et de sous-bois.

Famille Marin-Audra
13, Chaigneau - BP 2
33500 Néac
Tél. : 05 57 24 69 13
Email : suzanne.marin@wanadoo.fr
www.canon-chaigneau.com


Château des ARNAUDS


Propriété familiale transmise de père en fils depuis plus de quatre générations. Ce sont aujourd?hui les arrières-petits enfants de Jacques Arnauds qui gèrent ce domaine de 14,5 ha.  Un vignoble sur deux appellations, Lalande de Pomerol et Bordeaux, planté pour 85% en Merlot et le reste en Cabernet franc.
Le Lalande-de-Pomerol 2014, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, de couleur intense, ample et parfumé, aux connotations de cassis et d?humus, ferme et persistant en bouche, est un vin gras, bien corsé, aux tanins puissants et mûrs. Le 2013, où se mêlent la truffe, le cassis et la cannelle, bien équilibré avec ses tanins savoureux, est un vin d?une belle harmonie. Le 2012 est un vin bien typé, qui associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d?humus, qui évolue parfaitement. Le 2011 développe des tanins ronds mais fermes, au nez complexe et subtil dominé par les fruits macérés et l?humus, légèrement épicé en finale, est solide mais tout en souplesse. Le 2010, riche en couleur comme en charpente, aux tanins denses et fins à la fois, est très bien élevé, gras, coloré, corsé, tout en bouche, avec ces notes de sous-bois et de griotte, légèrement épicé en finale. Beau 2009, de couleur intense, ample et parfumé, aux connotations de cassis et d?humus, est un vin bien charnu, ferme et persistant en bouche. 
Le Lalande de Pomerol cuvée Prestige 2014, charnu, est ferme et persistant, tout en bouche, avec des nuancess de fraise des bois et de truffe, aux tanins fermes mais souples, un vin puissant et chaleureux.
Joli Bordeaux Le Plaisir des Arnauds 2015, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, après un passage à basse température de 2 à 4 jours, la fermentation s?effectue en cuve ciment, puis le vin est élevé en cuves Inox pendant 6 à 15 mois, aux connotations de mûre et de violette, corsé et équilibré, franc et classique.

Sébastien Godineau
Le Bourg
33500 Lalande-de-Pomerol
Tél. : 09 77 06 49 52 et 06 15 88 90 90
Email : chateau.arnauds@orange.fr
www.chateaudesarnauds.fr



> Les précédentes éditions

Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016

 



Château PASCAUD


Château LESPAULT-MARTILLAC


Château BOUSCAUT


Château CORBIN MICHOTTE


Château DARIUS


Château BALESTARD La TONNELLE


Château de COUDOT


Château PIGANEAU


Clos JEAN


Château de CRAIN


Château FAYAU


Château CLOS des PRINCE


Château LAVISON


Château DAVID


Château LAFARGUE


Château ORISSE du CASSE


Château LASCOMBES


Château LAFLEUR du ROY


Château BELLE GARDE


Château PANCHILLE


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Château HAUT-CALENS


Château FONTBONNE


Château BELLES-GRAVES


Château le TUQUET


Château JOUVENTE


Château JURA-PLAISANCE


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François


Château FILHOT


Château VAISINERIE


Château HAUT-LAGRANGE


Château CROQUE MICHOTTE


Château LAGARDE


Domaine de VIAUD



DOMAINE GOURON


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


HENRY NATTER


CHAMPAGNE CHARPENTIER


DOMAINE ALAIN MICHAUD


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


CHÂTEAU FILLON


CHATEAU HOURBANON


DOMAINE DE LA VALERIANE


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales