Bordeaux Attitude

Edition du 11/09/2018
 

Domaine de Chevalier

Talent

Domaine de CHEVALIER

Au sommet, en blanc comme en rouge


“Seul un grand terroir peut produire un grand vin, précise Olivier Bernard. Les vignes du Domaine de Chevalier sont entourées d’une forêt créant un véritable écosystème d’une part, mais aussi un effet de serre qui favorise la maturation des raisins. Un grand vin naît toujours dans des conditions extrêmes, c’est sur un terroir difficile qu’il tire sa grandeur. Au Domaine de Chevallier, le terroir composé de sols pauvres et complexes, il impose à la vigne d’aller puiser au plus profond la minéralité. Le vignoble, de par son environnement, ajoutés aux soins apportés aux vignes, à l’aération du sol avec le labour avec le cheval, du suivi très précis, du tri des raisins à la vendange, du respect de la peau des raisins vecteur de la qualité des tanins du vin rouge, du travail par gravitation dans le cuvier, de l’élevage en barriques très maîtrisé… Rien n’est laissé au hasard… tous les paramètres comptent. Un grand vin, c’est la somme de tout cela : si l’on a bien respecté la terre, si l’on a fait des choix naturels, à commencer par le respect total du fruit, on le retrouve dans la bouteille. Depuis le début des années 2000, le vignoble est en train de restituer ce qu’on lui a donné et les derniers millésimes sont d’un niveau qualitatif rarement atteint ici. C’est vers une voie axée profondément sur la nature que j’ai décidé de me diriger les dix prochaines années, en privilégiant la diversité. Le cépage s’efface, est en retrait par rapport à la terre qui s’exprime. Le terroir, c’est bien sûr ce qui a fait la notoriété de Chevalier mais nous devons sublimer la terre. Le mot terroir est presque devenu un mot galvaudé aujourd’hui, il faut plutôt parler de la plante qui va puiser sur plusieurs mètres en profondeur des richesses incroyables et apporter une expression absolument unique. À Chevalier, nous avons un cuvier en forme “tulipe”, de petites cuves de 80 hl un peu plus refermées en haut (d’où son nom) qui nous permettent des vinifications très pointues, c’est un petit cuvier “bijou”, à l’image du travail que je réalise au Domaine de Chevalier. Depuis cinq ans nous avons un érafloir extraordinaire, un robot avec des “doigts” pour érafler les raisins. Plus j’avance dans ma vie de viticulteur et plus je crois en la précision de notre travail, à toutes les étapes, c’est l’élément fondamental qui révèle les grands terroirs. Le 2016 est “le” grand millésime de ces dix dernières années, pour moi, il est même supérieur au 2015. C’est le plus grand millésime depuis 2010, en rouge comme en blanc. Domaine de Chevalier 2016 est plus sur la tension, sur la verticalité, la fraîcheur, bonne acidité. 2015 est un millésime plus souple, plus ouvert, plus féminin, plus charmeur, nous les dégusterons avant les 2016. J’aime beaucoup le 2015, pour les différencier, disons que le 2016 est plus dans le classicisme bordelais.

   

Domaine de Chevalier

Olivier Bernard
102, chemin Mignoy
33850 Léognan
Téléphone : 05 56 64 16 16

Email : olivierbernard@domainedechevalier.com





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château JOUVENTE


Amoureux du vin, David le père et Benjamin le fils étaient désireux de bâtir une entreprise familiale fondée sur la terre, la vie et la transmission. Leur rêve est devenu réalité avec Château Jouvente qui a été un coup de cœur pour toute la famille. Selon le père et le fils, Château Jouvente est "un joyau bordelais qui ne demande qu'à être découvert et apprécié. Nos vins sont typiques de l’AOC Graves, mais surtout reconnaissables par leur élégance, leur équilibre et leur fruité.” “Emblématiques de leur appellation, les vins de Château Jouvente ont été largement récompensés ces dernières années par le Trophée d'appellation des Grands Crus de Graves. Côté cultural, la vigne est travaillée en lutte raisonnée et en bio-contrôle, ce qui permet aux pieds de vigne de renforcer leur propre résistance face aux attaques de maladie et de se développer sur un sol riche en micro-organisme. Les rouges sont composés de merlot, de cabernet-sauvignon et de Petit-Verdot. Le blanc est issu du Sauvignon et du Sémillon et est un produit confidentiel (produit qu'à 8.000 bouteilles). Cette charmante propriété de 8,7 ha est située au centre du village d’Illats, à 25 km au sud de Bordeaux. En vous y rendant, vous êtes certains de profiter d'une visite personnalisée et riche en enseignement. L'équipe de Jouvente vous fera découvrir, autour d'une demeure du XVIIIe siècle, le vignoble, son mode de culture en bio-contrôle, son chai à barrique et sa cave souterraine rare. La visite se conclura par une dégustation d'au moins cinq vins. Une adresse à ne pas manquer pour le plaisir des yeux et du palais. Coup de cœur pour leur Graves rouge 2015, issu des Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, élevé en fûts, de couleur soutenue, au nez de cassis, de prune et d’épices, associant rondeur et structure, un vin très bien élevé, gras, tout en bouche. Le 2014, récompensé au Trophée des Graves, est long en bouche, au nez légèrement poivré, un vin avec des notes spécifiques et persistantes de mûre et d’épices, quant le 2012, médaille d’Or à Lyon, au bouquet de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, développe des tanins enrobés. Le 2011 a des nuances de violette et de framboise, des tanins souples, des senteurs de fruits rouges surmûris, et poursuit une belle évolution comme le prouve ce 2008, de bouche parfumée, riche et fondue à la fois, où se mêlent la framboise et l’humus, a des tanins soyeux. Joli 2007, qui sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche ample et souple à la fois, un vin de couleur rubis profond. Le Graves rouge La Source 2015, élevé en cuves Inox, plus rond, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, se débouche sur un poulet froid en gelée au safran ou un pâté de foies de volaille en terrine. Le Graves blanc 2016, Sauvignon et Sémillon, fermentation en barriques, est suave, un vin où s’entremêlent les fruits (agrumes) et les fleurs fraîches, de bouche séductrice. Séduisant Vin de France rosé la Fontaine de Jouvente 2016, Merlot (75%), Cabernet-Sauvignon (25%), vif et floral, qui sent bon la framboise.

D. Gutmann & Fils
93, le Bourg
33720 Illats
Téléphone :05 56 62 49 69 et 06 72 31 45 81
Email : chateaujouvente@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateau-jouvente.fr

Château LAFARGUE


Une propriété menée par Jean-Pierre Leymarie, ancien maraîcher, qui s’est passionné pour son cru, le développant petit à petit. Le domaine compte 18,35 ha : presque 16 ha en rouge et 2,5 en blanc. Les vignes ont une moyenne d'âge de 20 à 25 ans. Les vendanges en blanc sont manuelles et effectuées par tries successives selon un critère phytosanitaire très rigoureux. Elles sont en grande partie mécaniques en rouge depuis 1997 (les plus jeunes vignes sont vendangées à la main), à maturité optimale et selon, là aussi, un critère phytosanitaire extrêmement rigoureux. Le vignoble est planté en Cabernet-Sauvignon, Merlot, Cabernet franc et Petit Verdot pour les rouges, Sauvignon et Sauvignon gris pour les blancs. Vous allez aimer comme nous ce Pessac-Léognan cuvée Prestige rouge 2015 (sélection de vieilles vignes, faibles rendements, vendanges manuelles à maturité optimale), aux notes de cerise et de sous-bois, de robe foncée, très équilibré au nez comme en bouche, mêlant charpente et rondeur, un beau vin chaleureux, avec, au palais, des nuances de groseille mûre et de cuir. Le 2014, tout en nuances, charpenté, a des tanins amples, parfumé (cerise confite, sous-bois), généreux, remarquable.  Le Pessac-Léognan rouge classique 2015, au nez de myrtille, de violette et d'épices, gras, associe puissance et finesse, de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins enrobés. Le Pessac-Léognan cuvée Alexandre blanc 2015, au nez intense, tout en puissance et finesse, est gras mais très fin, à la robe intense, un vin ample au nez, qui allie structure et distinction, avec ces notes de fumé et d’agrumes mûrs spécifiques. Le 2014, complexe, aux notes discrètes de noix et de rose, allie fraîcheur et charpente, un vin tout en arômes. Goûtez le Dauphin de Lafargue, charnu comme il se doit, aux notes caractéristiques de petits fruits frais et d’humus, tout en souplesse.  Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

Famille Leymarie
9, impasse de Domy
33650 Martillac
Téléphone :05 56 72 72 30
Email : contact@chateau-lafargue.com
Site personnel : www.chateau-lafargue.com

Château LAFLEUR du ROY


Un domaine situé à 60 m d’altitude, exposé sud-ouest, avec des vieilles vignes d’environ 40 à 45 ans, et encépagement à prédominance de Merlot noir (85%), de Cabernet franc (10%) et de Cabernet-Sauvignon (5%). Le vignoble bénéficie d'un sol de sable graveleux comportant une sous-couche abondante d'alios, appelée plus couramment dans la région “crasse de fer”. Le vignoble n'est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans le souci de préserver la qualité de nos vins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total. Les Châteaux de la famille Dubost ont été créés dès 1957 par Pâquerette et Yvon Dubost, ancien maire de Pomerol, fin connaisseur de l'histoire de la commune. Aujourd'hui, c'est Laurent Dubost, leur fils, diplômé d'école d'agriculture, qui gère l'exploitation. Grâce à son travail et celui de son équipe, il place ses vins au tout premier plan de leur appellation respective : Château Lafleur du Roy à Pomerol, Château Bossuet en Bordeaux Supérieur, Château La Vallière à Lalande-de-Pomerol et Château Pâquerette en Bordeaux Blanc Sec. Laurent Dubost nous indique que la récolte 2017 a été réduite en raison des conditions atmosphériques dans les 3 appellations : Bordeaux Supérieur, Pomerol et Lalande-de- Pomerol (22 hl/ha). Qualitativement, le millésime 2017 est bien réussi, il est rond, fruité et se rapprocherait des 2009 et 2012. Sur le marché en 2018 : un peu de 2013, 2014, 2015 et 2016 en Juillet. Il propose en primeur le 2017 en Mai-Juin. Son Pomerol 2015, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), avec des arômes de fruits noirs et d’épices, est un vin aux tanins veloutés de bouche ample et parfumée, tout en finale, généreux et persistant, de jolie structure.  Le 2014 est de couleur intense, au nez puissant marqué par des notes de fruits très mûrs (groseille, griotte) et de fumé, est dense et puissant en bouche. Le 2013 est tout en charme, souple, avec des notes de groseille surmûrie, bien corsé, bien ferme en bouche. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bossuet.

Laurent Dubost
Catusseau
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 74 57
Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr
Site personnel : fr.chateaux-dubost.com

CHATEAU TOULOUZE


Les terres du Château Toulouze dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier édifié au XIIIème siècle à l’emplacement d’un « oppidum » gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XVIIIème siècle, à la suite de la révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, commence à exprimer la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesses. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans. Découvrez ce Graves de Vayres Grande cuvée 2009 (Merlot majoritaire, 20% de Cabernets, vendanges manuelles et tardives pour rechercher la maturité, élevage 12 mois en 1/2 muids de chêne, mise en bouteille 18 mois après les vendanges, filtration douce), avec ces notes caractéristiques et très persistantes de groseille, de fumé et d’épices, aux tanins denses et mûrs à la fois, un vin de bouche ample, d’excellente garde. Beau 2008, charpenté, bien charnu, avec des senteurs de prune et de groseille, gras, aux tanins savoureux, qui dégage en bouche des connotations de cerise noire et d’humus, de garde.


12, rue de la Ruade - BP 28
33450 Saint-Sulpice-et-Cameyrac
Téléphone :05 56 30 85 47
Télécopie :05 56 30 87 29
Email : contact@chateaudesplassons.com
Site : chateautoulouze
Site personnel : www.chateauxcailley.com


> Nos dégustations de la semaine

Château VILLEGEORGE


Marie-Laure Lurton dirige ses propriétés avec passion, s?attachant à élever des vins typés, loin des modes des vins ultra boisés.
?La traçabilité est totale tout au long de notre filière de production, précise-t-elle, qui est soumise à des contrôles réguliers de la vigne à la bouteille. Nous sommes audités par l?association Terra Vitis afin de maintenir notre certification : chaque année, un auditeur de l?association vérifie que nous répondons à tous les points du cahier des charges et au moins une fois tous les cinq ans, c?est un expert externe, de l?Afnor, qui réalise ce contrôle (Terra Vitis). Depuis 2003, nous avons toujours passé avec succès tous ces examens.
D?autre part, depuis Juillet 2011, nous sommes engagés dans une démarche collective ISO 14001 (norme environnementale). Cette démarche a été mise en place par le CIVB afin que la grande majorité des propriétés viticoles du bordelais réponde à cette norme. Les Châteaux de Villegeorge et La Tour de Bessan font partie de la première association du SME des vins de Bordeaux certifiés ISO 140001 depuis Juillet 2013.?

Les visites (dégustation, œnotourisme...) se font au Château Tour de Bessan (ainsi qu?à Villegeorge), où la réhabilitation d?un bâtiment de 1934 , a permis l?installation d?un cuvier ergonomique, d?un chai à barriques et d?une salle de dégustation. Cet édifice contemporain, réalisé avec goût par l?architecte toulousain Vincent Defos du Rau, témoigne du dynamisme du domaine ainsi que de son ambition qualitative.

Il y a ce Haut-Médoc Château de Villegeorge Cru Bourgeois, (74% Merlot et 26% Cabernet-Sauvignon), et vignes de 25 ans en moyenne, élevage en barriques pendant 12 mois selon le millésime et Terra Vitis (12,30 ha sur graves pyrénéennes (Cabernet-Sauvignon et Merlot). Le 2013 est équilibré et souple, un vin charnu, avec des arômes fondus de sous-bois et de cassis, il présente des tanins soyeux mais bien présents. Très typé, le 2008 est corsé, riche en couleur comme en matière, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample, très classique de ce millésime.

Le Margaux Tour de Bessan Cru Bourgeois 2013, 28,10 ha sur graves pyrénéennes, Merlot et Cabernets pratiquement à égalité, élevage en barriques pendant 12 mois selon le millésime..., aux connotations de griotte cuite et de sous-bois, dégage des tanins amples. Le 2012, 56% Merlot, 43% Cabernet Sauvignon et 1% Cabernet franc, vignes de 25 ans en moyenne, Terra Vitis, sent les petits fruits cuits, mêlant puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins très équilibrés, classique et prometteur. Le 2011 se goûte très bien, bien typé du millésime, un vin dense au nez comme en bouche, alliant distinction et charpente, aux tanins soyeux, comme ceux du 2010, qui monte en puissance, de belle matière, au nez puissant de cassis, de musc et fumé, complet, avec des notes en bouche de fruits surmûris, de cuir et d?épices, persistant. Le 2009 est dans la lignée, à dominante de pruneau et de cannelle, de belle robe pourpre, aux tanins présents qui commencent à se fondre.

Marie-Laure Lurton
17, chemin de Villegeorge
33480 Avensan
Tél. : 05 56 58 22 01
Fax : 05 56 58 15 10
Email : contact@marielaurelurton.com
www.marielaurelurton.com


Château JOUVENTE


Amoureux du vin, David le père et Benjamin le fils étaient désireux de bâtir une entreprise familiale fondée sur la terre, la vie et la transmission. Leur rêve est devenu réalité avec Château Jouvente qui a été un coup de cœur pour toute la famille.
Selon le père et le fils, Château Jouvente est "un joyau bordelais qui ne demande qu'à être découvert et apprécié. Nos vins sont typiques de l?AOC Graves, mais surtout reconnaissables par leur élégance, leur équilibre et leur fruité.? ?Emblématiques de leur appellation, les vins de Château Jouvente ont été largement récompensés ces dernières années par le Trophée d'appellation des Grands Crus de Graves.
Côté cultural, la vigne est travaillée en lutte raisonnée et en bio-contrôle, ce qui permet aux pieds de vigne de renforcer leur propre résistance face aux attaques de maladie et de se développer sur un sol riche en micro-organisme. Les rouges sont composés de Merlot, de Cabernet-Sauvignon et de Petit-Verdot. Le blanc est issu du Sauvignon et du Sémillon et est un produit confidentiel (produit qu'à 8.000 bouteilles). Cette charmante propriété de 8,7 ha est située au centre du village d?Illats, à 25 km au sud de Bordeaux. En vous y rendant, vous êtes certains de profiter d'une visite personnalisée et riche en enseignement. L'équipe de Jouvente vous fera découvrir, autour d'une demeure du XVIIIe siècle, le vignoble, son mode de culture en bio-contrôle, son chai à barrique et sa cave souterraine rare. La visite se conclura par une dégustation d'au moins cinq vins. Une adresse à ne pas manquer pour le plaisir des yeux et du palais.
Coup de cœur pour leur Graves rouge 2015, issu des Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, élevé en fûts, de couleur soutenue, au nez de cassis, de prune et d?épices, associant rondeur et structure, un vin très bien élevé, gras, tout en bouche. Le 2014, récompensé au Trophée des Graves, est long en bouche, au nez légèrement poivré, un vin avec des notes spécifiques et persistantes de mûre et d?épices, quant le 2012, médaille d?Or à Lyon, au bouquet de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, développe des tanins enrobés. Le 2011 a des nuances de violette et de framboise, des tanins souples, des senteurs de fruits rouges surmûris, et poursuit une belle évolution comme le prouve ce 2008, de bouche parfumée, riche et fondue à la fois, où se mêlent la framboise et l?humus, a des tanins soyeux. Joli 2007, qui sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche ample et souple à la fois, un vin de couleur rubis profond. Le Graves rouge La Source 2015, élevé en cuves Inox, plus rond, aux arômes de framboise, de pivoine et d?épices, se débouche sur un poulet froid en gelée au safran ou un pâté de foies de volaille en terrine. Le Graves blanc 2016, Sauvignon et Sémillon, fermentation en barriques, est suave, un vin où s?entremêlent les fruits (agrumes) et les fleurs fraîches, de bouche séductrice. Séduisant Vin de France rosé la Fontaine de Jouvente 2016, Merlot (75%), Cabernet-Sauvignon (25%), vif et floral, qui sent bon la framboise.

D. Gutmann & Fils
93, le Bourg
33720 Illats
Tél. : 05 56 62 49 69 et 06 72 31 45 81
Email : chateaujouvente@wanadoo.fr
www.chateau-jouvente.fr


Château VOSELLE


?Achetée en novembre 1965 par mon père, cette petite exploitation portait le nom de Domaine de Petit Vauzelle, très connu au début du siècle car étant un Premier Cru de Néac médaillé aux expositions de Paris, Liège et Bordeaux.
La superficie est de 6 ha. Depuis toujours le désherbant est banni: la destruction des mauvaises herbes se fait mécaniquement par une succession de travaux superficiels de la terre. Nous évitons les labours profonds (comme cela se faisait autrefois) afin de protéger la vie du sol. Aucun apport d?engrais chimiques : nous travaillons uniquement avec un engrais organique utilisable en Agriculture Biologique. Ce dernier favorise avant tout la santé du sol ainsi que la vie qu?il contient (micro-organismes, vers de terre?). Lutte phytosanitaire la plus raisonnée possible : nous privilégions le développement de la faune auxiliaire tout en diminuant les intrants phytosanitaires. Le dernier cas concret de cette lutte raisonnée est la mise en place de la confusion sexuelle.?
Elle peut être satisfaite de son Lalande-de-Pomerol 2015, très représentatif de ce beau millésime classique bordelais, tout en couleur, au nez délicat, avec ces notes très persistantes de fumé et de griotte, chaleureux, de garde. 
Le 2014, médaille d?Or au concours des Vins d?Aquitaine 2016, où se mêlent la griotte et l?humus, associe concentration et finesse, de bouche ample, parfumée et fondue, est de très bonne garde. 
Le 2013, développe un nez où dominent la fraise des bois mûre et de cannelle, un vin de bouche classique.
Le 2012 mêle puissance et finesse, un vin coloré, élégant et intense, très parfumé (petits fruits noirs, humus), avec cette pointe de poivre en finale.

Isabelle Golin-Simon
15, avenue de Chevrol
33500 Néac
Tél. : 05 57 51 61 77
Email : chateau.voselle@orange.fr



> Les précédentes éditions

Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017

 



Château VOSELLE


Château Le BOURDIEU


Château LANIOTE


Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE


Château Le MEYNIEU


Château DESMIRAIL


Château LESPAULT-MARTILLAC


Château HAUT-MARBUZET


Château BROWN


Château GRAND-PUY-LACOSTE


Château BOIS CARRÉ


Château BOSSUET


Château HAUT FERRAND


Château LAFARGUE


Château TOULOUZE


Château LE DESTRIER


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Château de CRAIN


Château MAZEYRES


Château BALESTARD La TONNELLE


Château de VALOIS


Château VALENTIN


Château PANCHILLE


Domaine de CARTUJAC


Château LAVISON


Château FILHOT


Château CLOS de SARPE


Château JOUVENTE


Château LUCHEY-HALDE


Château La MARZELLE


Château BRONDELLE


Château La CROIX MEUNIER


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Château BERTHENON


Château BEAUREGARD



DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE PIERRE GELIN


CHAMPAGNE GREMILLET


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


CHATEAU FABAS


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


MAISON MOLLEX


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE COMTE PERALDI


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


CHATEAU LAROQUE


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


CHATEAU REDORTIER



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales