Bordeaux Attitude

Edition du 25/12/2018
 

Château de Mauves

Terroir

Château de MAUVES


Au sommet. Dominique et Michel Bouche poursuivent avec talent l’aventure familiale, débutée en 1965 par leurs parents, Bernard et Marie-Thérèse, aujourd’hui à la retraite. Cette jolie exploitation de 29 ha bénéficie d’un sol composé d’une grande variété de cailloutis comprenant des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et rosés, des jaspes, silex et lydiennes... un savant mélange harmonieux et chatoyant, réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire. Merlot, Cabernet, Sémillon profitent ainsi de ce doux mûrissement. Ce phénomène naturel aide à produire des vins chaleureux, d’une saveur veloutée, très caractéristique des vins de Mauves. La vinification est très suivie par Dominique et Michel Bouche qui utilisent toutes les techniques modernes de thermorégulation. La stabilisation à froid est employée pour le rosé et le blanc, ce qui permet d’élaborer des vins très fruités_definition.html" class="lexique" target="_blank">fruités. Le rouge bénéficie de fermentations plus ou moins longues adaptées au degré de maturation des raisins, toujours dans le but de privilégier le fruit dans les vins, les arômes, la chaleur, la suavité ce qui caractérise d’ailleurs les vins. Ils travaillent en culture intégrée, c’est-à-dire en installant une vie animale, des fleurs dans le vignoble, en biocontrôle. Le rouge : 60% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot. Macérations longues. Élevage de 18 mois. Le blanc est 100% Sémillon. L’élevage est classique, et nous observons une grande homogénéité de qualité entre les cuves de Merlot et celles de Cabernet. Le fruité c’est la typicité de Château de Mauves, c’est dû à leur façon de travailler. C’est leur père qui leur a transmis ce savoir-faire. 

   

Château de Mauves

Famille Bouche
25, rue François Mauriac
33720 Podensac
Téléphone : 05 56 27 17 05

Email : chateaudemauves@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château LAJARRE


Au sommet de son appellation. Dirigée par Grégory Lovato depuis 2005, médecin et viticulteur, cette propriété de 50 ha (dont 33 ha de vignes d’un seul tenant, sur sol graveleux-siliceux), appartient à la famille Lovato depuis 1973, et a fait l’objet d’investissements importants, plantations ou replantations raisonnées et réfléchies afin d’obtenir un encépagement plus équilibré, 70% de Merlot, 20% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon, rendements privilégiant la qualité, vinification traditionnelle avec macérations longues, élevage en fonction des millésimes. Pour Grégory Lovato, en 2017, les vignes ont subi fortement les dégats causés par le gel, principalement les parcelles de Castillon Côtes de Bordeaux où aucune bouteille ne sera produite. Sur les hauts coteaux, les vignes, plus anciennes, ont été épargnées et nous pourrons ainsi présenter la cuvée Eléonore 2017 qui sera de grande qualité, mais réduite en quantité : 50.000 cols. Après deux années d'essais, nos vins sont maintenant vinifiés sans apport de soufre et ce millésime 2017 en est le précurseur. Nous mettons sur le marché en 2018 les 2015 et 2016. Vous allez apprécier ce superbe Bordeaux Supérieur cuvée Eléonore 2015, fort bien élevé (macération de 30 jours, 30% barriques, 70% cuves), au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté.  Goûtez le Bordeaux Supérieur rouge Château Lajarre 2015, de robe soutenue, aux notes de sous-bois et de mûre, qui allie charpente et souplesse. Le Côtes de Bordeaux Castillon Château Canon Montségur cuvée Gaspard 2015, puissant et fondu à la fois, complexe, avec des saveurs intenses (fruits cuits), aux tanins harmonieux, riche en couleur, de très belle évolution, parfait sur des paupiettes de veau en cocotte ou une côte de bœuf marchand de vin.

Grégory Lovato
24, avenue des Châteaux
33350 Mouliets-et-Villemartin
Téléphone :05 57 41 08 69
Email : chateaulajarre@hotmail.fr
Site personnel : www.chateau-lajarre.com

Château PLINCE


D’une superficie de 8,7 ha, le vignoble est d’un seul tenant et se situe sur un sol de sable foncé largement pourvu en “crasse de fer”, ce qui contribue à la richesse du vin (74% Merlot, 26% Cabernet franc). Après une cuvaison en cuves ciment équipées d’un système de thermorégulation, la vinification (sous le contrôle de M. Toutoundji, œnologue) se fait pendant quinze mois en barriques de chêne dont un tiers est renouvelé chaque année. Le vin qui se caractérise par son moelleux et sa souplesse est un vin “qui plaît beaucoup aux dames”. La production moyenne est d’environ 4000 caisses de bois de 12 bouteilles et la commercialisation se fait principalement par le négoce et par vente directe. Michel Moreau nous indique que le vignoble a été gelé à 40%, mais selon notre œnologue Stéphane Toutoundji, si la quantité est moindre, il n'en demeure pas moins que le 2017 sera de très bonne facture : matière, densité, fruité, concentration sont bien là, et ce Millésime sera intéressant à suivre. Les ventes en 2018 se portent vers les 2015 et 2016, l'année du siècle, quantitativement et qualitativement, et quelques 2010 et 2009. Son Pomerol 2015, élevé 12 mois en barriques, de couleur profonde, au nez de pruneau et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est un vin ample et structuré, d’une très belle persistance, de garde. Le 2014 développe un nez complexe de groseille et l’humus, ample et persistant en bouche, aux tanins harmonieux et riches, est très classique, de garde. Le 2013 est de belle robe soutenue et brillante, d’une très jolie concentration d’arômes (cassis, épices…), persistant et très bien équilibré. Le 2012, médaille d’Or au Concours Général Agricole, intense, épicé au nez, est velouté et structuré, de couleur profonde, avec cette bouche où prédominent le cassis bien mûr et le cuir, un vin que l’on peut déboucher sur une selle d'agneau rôtie à l'ail en chemise ou un salmis de bécasse, par exemple. Très savoureux 2011, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), un vin très bien équilibré, de belle ampleur. Très beau 2010 , coloré et parfumé, volumineux et ample, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et d’épices, qui allie distinction et richesse, de garde comme le 2009, avec ces notes de violette et de fumé, aux tanins souples, un vin gras et de belle charpente, harmonieux. Le 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté. Le 2007, classique, est de robe sombre, avec une belle matière présente et savoureuse, au nez dominé par le cassis, le cuir et la truffe, de belle garde. Après une médaille d’Or au concours Agricole de Paris pour le millésime 2000, le Château Plince a obtenu cette même récompense pour le 2007. Superbe 2006, de robe pourpre, intense, aux tanins amples, à la fois riche et souple, très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, exhalant des notes sauvages et persistantes.

Scev Moreau

33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 68 77
Email : plince@aliceadsl.fr
Site personnel : www.chateauplince.fr

Château des MOINES


Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha. Travail traditionnel (labour, enherbement), techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur...), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% Malbec). Au Château des Moines, nous précise Patrick Merle, la production a été réduite à 40%, toutefois, si la quantité n'a pas atteint ce que nous espérions, la qualité, elle, est bien présente, le millésime 2017 présente une bonne concentration d'arômes et un superbe fruité, une coloration bien prononcée et des degrés intéressants entre 12,5 et 13°. Les millésimes 2014, 2015 et 2016 sont commercialisés en 2018. Superbe Lalande-de-Pomerol Prestige 2015, élevé en fûts neufs, aux tanins très équilibrés, à la fois puissants et délicats, un vin grenat foncé, d’une belle intensité, épicé, ferme, qui associe distinction et richesse, avec ces senteurs de fumé et de prune en finale, à déboucher sur une poule faisanne truffée et girolles à la crème ou une côte de bœuf flambée. Le Lalande-de-Pomerol Tradition 2015, de couleur soutenue, au nez complexe de cassis, de prune et d’épices, associant rondeur et structure, un vin souple, tout en bouche, d’une belle persistance.

Jean Darnajou et Patrick Merle
Lieu-dit Musset
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 41
Email : contact@chateaudesmoines.com
Site personnel : www.chateaudesmoines.com

CHATEAU PONT LES MOINES


Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois. Voilà un remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Louisa 2012, élevé en fûts de chêne durant 12 mois, dont 1/3 de barriques neuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue (vignes de 25 ans en moyenne, 65% Merlot et 35% Cabernet-Sauvignon, sur sol argilo-calcaire), charpenté, au nez de fruits rouges surmûris (cerise, cassis), de bouche puissante et corsée, légèrement épicée en finale, de robe grenat intense, tout en nuances, idéal sur un salmis de palombes. Le Bordeaux Bio Bran de Compostelle 2014, aux tanins mûrs, très parfumé, avec ces notes de sous-bois et de griotte, est tout en bouche. Excellent Blaye Côtes de Bordeaux rouge Pont les Moines 2014, de robe soutenue, un vin charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, de base tannique souple et très équilibrée. Séduisant Bordeaux blanc 2015, de bouche florale, un joli vin qui allie structure et vivacité, où l’on retrouve des nuances de pomme et de citron.

Eric Barrat, Vignobles Gagne et Barrat
La Maçonne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Télécopie :05 56 23 98 50
Email : brancompostelle@aol.com
Site : chateaupontlesmoines


> Nos dégustations de la semaine

Château FILHOT


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La création du vignoble actuel remonte aux années 1630 à 1650. Le Château, lui-même, fut créé en 1709 par Romain de Filhot, conseiller au parlement de Bordeaux, dont la famille possédait déjà, à Sauternes la maison noble de Verdoulet. Il avait imposé, à l'époque, l?usage de l?appellation Sauternes à la place de l?ancienne appellation ?vin de Langon? pour les Vins liquoreux de cette région. Après la révolution, les Lur-Saluces, héritiers des Filhot par Joséphine de Filhot, gèrent le domaine. En 1840, Romain-Bertrand de Lur-Saluces (1810-1876) réunit les domaines du Château Filhot et de Pineau du Rey. En 1845, il reconstruit le Château dans un style néoclassique suivant les plans de l'architecte Poitevin et l'entoure d'un superbe parc à l'anglaise du renommé jardinier-paysagiste Louis-Ferdinand Fischer. Le Château fut noté deuxième cru dans le classement proposé en 1855 à Napoléon III par les courtiers et la chambre de commerce de Bordeaux.
Classé sous son nom en 1855, le Château est ensuite diffusé mondialement, jusqu?à la fin du XIXe siècle, sous le nom de Château Sauternes. Le domaine reprend le nom de Château Filhot en 1901. En 1935, la Comtesse Durieu de Lacarelle, née Lur-Saluces, rachète à son frère le vignoble. Son fils, Louis Durieu de Lacarelle reconstitua et développa le vignoble jusqu'aux années 1970. L?une des filles de la Comtesse Durieu de Lacarelle née Lur-Saluces épousa le Comte Pierre de Vaucelles, ambassadeur de France. Leur fils aîné, le Comte Henri de Vaucelles, gèra le domaine dès 1974. Son fils Gabriel, qui participe à la gestion depuis 1996, est donc désormais aux commandes. Les 62 ha de vignes sont plantés à 60% en Sémillon, 36% en Sauvignon et 4% en Muscadelle. Les côteaux sont orientés au sud ou au sud-ouest et sont constitués de graves, argile et sable sur plateau calcaire. Bordé par le massif forestier des Landes et traversé par une petite rivière locale, le Ciron, le domaine bénéficie de conditions micro-climatiques idéales au développement du Botrytis Cinerea.
?Pour Gabriel de Vaucelles, en 2017, le gel n'a atteint qu'une partie basse de la colline, ce qui n'a pas vraiment été très important. Les Vins seront plus légers avec beaucoup de fraîcheur, mais la qualité ?Filhot? est bien là. En 2018, sont proposés, le 2015, un millésime ?phare?, le 2014, le 2013, le 2012, le 2011, le 2010, le 2009, et quelques 1997. Des modifications sont prévues dans le parc afin de mieux accueillir les visiteurs, lors des manifestations, notamment le spectacle équestre le samedi 19 Mai 2018 et le concert baroque de l'EMA le 15 juin.?
Vous allez exciter vos papilles avec ce très grand Sauternes 2015, puissant au nez comme en bouche, aux notes discrètes de fruits confits et de fleurs blanches, intense, un vin très raffiné, séducteur par son ampleur d?arômes au palais, de très belle évolution, parfait, par exemple, sur un faisan à la crème ou un Bleu de Bresse. Le 2014 est fidèle à lui-même, tout en délicatesse et distinction, fin et savoureux, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pêche cuite et de pain grillé, que l?on retrouve au palais. Le 2013, de belle couleur aux reflets or, est très harmonieux, mature mais toujours très fin, aux arômes de fruits blancs, développant des nuances de miel, de pain d?épices, de rose et de citron confit, d?une grande persistance. Le 2012, très bien maîtrisé dans ce millésime délicat (où la réussite n?est pas de mise partout), suave, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent, est dominé par des notes de pain grillé et de fruits confits. Formidable 2011, qui a reçu une médaille d?or à l?International Wine Challenge, gras, de bouche veloutée, tout en subtilité d'arômes, de teinte dorée, plein de charme, alliant puissance et finesse, au nez intense de rose et de pain d'épices, de garde. Le 2010, avec ces senteurs où s'entremêlent les agrumes confits et la brioche, de bouche ample et savoureuse, est un vin délicat, tout en subtilité, que je vous conseille aussi bien sur des ris de veau aux morilles qu?avec un homard au jus d'orange et safran. Tout en nuances suaves, le 2009, de très belle matière riche et onctueuse, de grande concentration, aux arômes délicats d?agrumes (pêche, pamplemousse), est un vin d?une belle élégance, de garde. Le 2008, puissant aux papilles, d?une très belle persistance aromatique, avec des notes d?agrumes et de tilleul, est très structuré en finale. Splendide 2007, d?une grande finesse, un grand vin gras, de bouche intense, avec ces nuances de rose, de pain brioché et de pêche surmûrie, de grande évolution, l?une des plus belles réussites de l?appellation.
Présenté dans une jolie petite bouteille élancée et moderne, il y a également ce Sauternes Zest 2016, marqué par le Sauvignon, particulièrement séduisant, vivace, fin, une belle idée pour séduire un public jeune.
On peut visiter le parc de cette belle demeure à l?italienne datant de 1845, avec son magnifique pigeonnier de Pineau du XVIIe. Le Château organise de nombreuses manifestations durant l?année qui méritent une visite. Des rassemblements sportifs profitent aussi du cadre exceptionnel du vaste parc du Château Filhot : la Raisin d'or le week-end du 11 novembre.

Comte Gabriel de Vaucelles

33210 Sauternes
Tél. : 05 56 76 61 09
Email : filhot@filhot.com
www.filhot.com


Château MOULIN DU JURA


?La relation entre la vigne et notre famille a débuté il y a six générations, en 1885. Depuis, chaque parcelle de vignes s'est transmise de père en fils, de père en fille, génération après génération. Notre vie se confond avec la vigne. Chaque jour, nous y apportons notre coeur, notre expérience héritée il y a plus de 120 ans et une énergie nouvelle à chaque génération. Nous avons baptisé notre société Moulin du jura en souvenir d'un ancien moulin situé sur la Barbanne, petit ruisseau délimitant les appellations Montagne Saint-Émilion et Saint- Émilion. Ce moulin, aujourd'hui remplacé par nos chais, a existé et fonctionné jusqu?au XIXe siècle.?
Vignoble de 10 ha, où se côtoient le Merlot et le Cabernet Franc.
Nous avons aimé ce joli Lalande-de-Pomerol Les Jardins du Moulin 2015, au nez complexe où dominent les groseilles et l?humus, de bouche bien charnue, c?est un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse. Le Saint-Émilion Château Moulin du Jura 2015, de bouche délicate, charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), c?est un vin intense au nez, ample en bouche, velouté, bien classique du millésime. d'un beau rouge profond, de garde, bien entendu.  Et le Montagne Château La Croix-Jura 2015, de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, c?est un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut.

Barbara Berlureau
1, Moulin du Jura
33570 Montagne
Tél. : 05 57 51 27 98 et 06 22 89 78 81
Fax : 05 57 74 18 96
www.moulindujura.fr


Château CHEVALIER SAINT-GEORGES


L?autre cru des domaines Appollot (voir le Saint-Émilion Clos Trimoulet) est produit sur une surface de 3,5 ha dans les communes de Montagne et de Saint-Georges.
Ce Montagne-Saint-Émilion 2013, est charmeur, riche en couleur, corsé, sent bon les fruits cuits et les sous-bois, de bouche ample mais très élégante (8,60 e). Le 2012, médaille de Bronze, coloré et parfumé (pruneau, violette), alliant rondeur et structure en bouche, séveux, de bonne charpente, vraiment séduisant (8,80 e, ce n?est vraiment pas cher). Le 2011 est d'une belle robe, au nez complexe où s'entremêlent des nuances de griotte et de framboise, avec une pointe de poivre, bien corsé. Beau 2010, de couleur grenat, riche mais aux tanins soyeux, au nez légèrement épicé, ample et parfumé, corsé comme il le faut, de très bonne garde (9 e). Le 2009, médaille d?Argent Vignerons Indépendants 2011, de teinte soutenue, dense, au nez où dominent les fruits rouges à noyau mûrs, est un vin élégant, rond, finement tannique, à la finale persistante, ample et distinguée.

Guy, Alain et Joël Appollot
Clos Trimoulet
33330 Saint-Émilion
Tél. : 05 57 24 71 96
Fax : 05 57 74 45 88
Email : contact@clos-trimoulet.com
www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet



> Les précédentes éditions

Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017

 



Château BÉCHEREAU


Château HAUT-LAGRANGE


Château HAUT-MACÔ


Château BELLEGRAVE


Château BRONDELLE


Château VIEUX RIVALLON


Clos JEAN


Château MAUVINON


Château LESPAULT-MARTILLAC


Château CORBIN MICHOTTE


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Château Les GRAVES


Clos TRIMOULET


Château RAYMOND-LAFON


Domaine de VIAUD


Château du GRAND BOS


Château BOSSUET


Château BRAN de COMPOSTELLE


Château DARIUS


Clos RENÉ


Clos du PÈLERIN


Château FONTBONNE


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château SAINT ESTEPHE


Château FAYAU


Château PASCAUD


Château BOUTILLON


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Château La ROSE SARRON


Château HENNEBELLE


Château D'ARRICAUD


Vignobles Jean GALAND et ses Enfants


Château DEVISE d'ARDILLEY


Château BEAUREGARD


Château MAZERIS



CHATEAU LA GALIANE


DOMAINE DE BELLEVUE


CHATEAU DE GUEYZE


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE COMTE PERALDI


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHATEAU MACQUIN


CEDRIC CHIGNARD


CHATEAU LAROQUE


CHATEAU BECHEREAU


DOMAINE PIERRE GELIN



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales