Bordeaux Attitude

Edition du 30/05/2017
 

Château HAUT-MARBUZET

Rare

Château HAUT-MARBUZET

Au sommet.


Le 2011, est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, un vin dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Superbe 2010, qui dégage un très beau nez, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, au nez intense, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, très agréable sur un civet de lapin ou des ris de veau sur canapé. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Le 2004 est exceptionnel. Très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé. On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. On poursuit avec ce 1978, très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Henri Duboscq et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand pour lancer un vignoble de 13 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac. On y goûte ce joli Médoc Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2011, plus souple, plus facile, d’un beau rouge sombre, charpenté, avec des tanins boisés bien présents, très aromatique et ample, avec de la persistance. Le 2010 est évidemment plus dense, bien charnu comme le 2009, harmonieux, aux connotations fruitées, aux notes d’humus et de vanille, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Excellent 2008, qui parvient à maturité, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs.

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54
Télécopie : 05 56 59 70 87
Email : infos@haut-marbuzet.net





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château GROS CAILLOU


Implantée depuis près de six générations sur la commune de Saint-Sulpice de Faleyrens au lieu dit Gros Caillou (on retrouve des actes notariés datant de 1804), la famille Dupuy a su faire prospérer la propriété pour atteindre près de 12,5 ha. Ici, on a pour philosophie : “le respect de l’équilibre alcool, acidité. Nos vins sont produits sur des couches de graves où le mariage cépage (Merlot, Cabernet franc) sol se fait dans un commun et inséparable accord. La passion, le sérieux et le soin apportés à notre production permettent d’assurer le maintien de la qualité dans le respect de la tradition.” “Le 2016, nous raconte Éric Dupuy, est surprenant par son volume et sa qualité, puissant, élégant, de couleur profonde, très fruité, avec une fin de bouche très longue.” Ses ventes en 2017 se portent sur les 2011, 2012 et 2013 pour le Château Gros Caillou, 2011 et 2012 pour L’Excellence et Moulin de Cantelaube. Coup de cœur pour son Saint-Émilion GC 2014, ample, tout en bouche, aux arômes puissants de fruits noirs et de sous-bois, de bouche riche et harmonieuse, aux nuances fruitées_definition.html" class="lexique" target="_blank">fruitées et épicées, aux tanins mûrs et pleins. “Avec de la patience, une gestion parcellaire et une vinification précise avec notre œnologue, nous avons obtenu un très beau millésime 2014. Joli équilibre, belle structure, beau potentiel de garde, un vin sur le fruit mûr (fruits rouges).” Le 2013, légèrement épicé, avec beaucoup de souplesse, aux senteurs où prédominent le cassis et les sous-bois, est généreux. Le 2012 est d’une belle complexité d’arômes (cannelle, fraise des bois, épices...), riche au nez comme en bouche, aux tanins amples, de très bonne évolution. Très joli 2011, qui mêle puissance et distinction, bien charnu, rond, d'une bouche persistante, où dominent la prune et l'humus. Le 2010 (95% Merlot), avec une structure solide en tanins, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, est un vin de belle couleur, corsé, aux notes de fruits mûrs (prune, griotte) et de truffe au palais. Beau 2009, aux notes de cassis, d’épices et de fumé, riche et savoureux en bouche, concentré, parfumé, d’excellente évolution comme en atteste le 2006, parfumé au palais (mûre, cannelle, fumé...), aux tanins ronds, tout en bouche, parfait actuellement. Plus intense, l'Excellence du Château Gros Caillou 2012, 100% Merlot, 25 hl/ha,élevé durant 12 mois en barriques neuves, de robe brillante et soutenue, dégage des senteurs de fruits rouges cuits et de cuir, avec une bouche riche qui dévoile des tanins fondus mais denses, d’une belle longueur. Excellent 2011, charnu, aux tanins fermes et savoureux à la fois, avec des notes de griotte, de musc et de cuir. Le 2010 sent la groseille mûre, aux tanins puissants et soyeux à la fois, au nez intense, complexe, d’une belle finale aromatique. Il y a aussi son Saint-Émilion Château Moulin de Cantelaube 2012, classique, dense, charpenté, riche et rond à la fois, aux nuances de fruits cuits, fondu mais puissant en bouche.

Eric Dupuy - Scea Vignobles Dupuy

33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
Téléphone :05 57 24 74 91 et 06 20 54 51 88
Télécopie :05 57 74 40 98
Email : vignobles.dupuy@orange.fr
Site personnel : www.chateau-gros-caillou.com

Château HENNEBELLE


Une propriété familiale de 11 ha de vignes, et des viticulteurs de père en fils depuis cinq générations, qui ont apporté leur savoir-faire et donné à leurs vins une qualité croissante au fil du temps. Cette année, Pierre Bonastre propose les 2014, 2013, 2012, 2011 et 2010. Pour lui, “le 2016 est parfait, d'excellente qualité, bien concentré, bien coloré, supérieur à 2015 mais petit volume dû à la sécheresse.” Son Haut-Médoc 2014 est de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, chaleureux, très persistant en bouche. Joli 2013, de robe grenat, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche équilibrée, idéal sur un pâté chaud de canard sauvage en croûte ou un rôti de bœuf aux pruneaux farcis.  Le 2012 est excellent, bien typé, charpenté, élégant, aux tanins denses, avec des senteurs de mûre et de musc. Le 2011, où se mêlent la griotte et l’humus, aux tanins soyeux, bien charpenté, de bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et le fumé. Beau 2010, intense en couleur comme en arômes, aux tanins présents, avec ces notes de mûre et de griotte, riche et généreux, de garde comme le 2009, au parfum de griotte et de sous-bois, d’une belle couleur profonde, de bouche puissante, très typé, un vin charnu et structuré.

Pierre Bonastre
21, route de Pauillac
33460 Lamarque
Téléphone :05 56 58 94 07
Télécopie :05 57 88 51 13
Email : pierre.bonastre@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateau-hennebelle.com

Château HAUT-PLANTADE


Le vignoble (9 ha de rouge et 1,5 ha de blanc) naquit en 1975, fruit de l'amour d'un homme pour sa terre. Il est situé sur les croupes de l’ancien lit de la Garonne, magnifique mélange de galets roulés, de graviers et de sable, de calcaires friables, gréseux et siliceux, et autres faluns (fossiles) qui peuvent être pris dans l’argile et présenter par endroits des accumulations ferrugineuses. Vous aimerez ce Pessac-Léognan rouge 2015, de robe pourpre intense, au nez de truffe et de mûre, avec ce charnu caractéristique, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple. Le 2014, d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, épicé en bouche, mêle finesse et charpente, un vin corsé, d’une belle finale.  Le Pessac-Léognan blanc 2015, au bouquet fin, où l’on retrouve des nuances de raisin frais, de lis et de noix, est de bouche chaleureuse, et allie structure et nervosité, tout en arômes en bouche, un vin bien typé comme le 2014, élégant, d’une grande complexité aromatique, avec des notes de poire, de narcisse et de musc, de bouche très ample.

Plantade Père et Fils

33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 07 09 et 06 03 01 15 34
Télécopie :05 56 64 02 24
Email : hautplantade@wanadoo.fr
Site personnel : www.hautplantade.com

SCEA CHATEAU DAVID


Un domaine sur sol de sables graveleux. Le vignoble de 13 ha est composé de 50% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot, 5% Cabernet franc et 5% Petit Verdot. Vinification selon les méthodes traditionnelles médocaines, et vieillissement de 12 à 18 mois en fûts de chêne. Le nouveau propriétaire, Thierry Kerdreux, à une réelle volonté de travailler dans une culture plus raisonnée tout en gardant toute l’équipe du domaine qui a une grande expérience et connaissance de ces vins. Voilà un excellent Médoc 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, charnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, ample et franc, typé et de couleur profonde, parfait avec, par exemple, un navarin de souris d'agneau ou des tendrons de veau aux champignons et à la tomate.  Joli 2011, de robe sombre, c’est un vin aux tanins veloutés, de bouche dense, au bouquet complexe. Beau 2010, de belle teinte pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut. Le 2009, de couleur pourpre intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, allie concentration aromatique et souplesse, et poursuit son évolution. Excellent 2008, aux tanins très élégants mais fermes également, marqué par son terroir, gras et persistant, intense en arômes comme en structure, avec ces nuances de cassis et de sous-bois et de réglisse, un vin de charpente souple et structurée.

Thierry Kerdreux
40, Grande Rue
33590 Vensac
Téléphone :05 56 09 44 62
Télécopie :05 56 09 59 09
Email : chateaudavid@vinsdusiecle.com
Site : chateaudavid


> Nos dégustations de la semaine

Château des ARNAUDS


Propriété familiale transmise de père en fils depuis plus de quatre générations. Ce sont aujourd’hui les arrières-petits enfants de Jacques Arnauds qui gèrent ce domaine de 14,5 ha.  Un vignoble sur deux appellations, Lalande de Pomerol et Bordeaux, planté pour 85% en Merlot et le reste en Cabernet franc.
Leur Lalande-de-Pomerol 2013, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, riche, où se mêlent la truffe, le cassis et la cannelle,est bien équilibré avec ses tanins savoureux, un vin d’une belle harmonie. Le 2012 est un vin bien typé, qui associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, qui évolue parfaitement. Le 2011 développe des tanins ronds mais fermes, au nez complexe et subtil dominé par les fruits macérés et l’humus, légèrement épicé en finale, est solide mais tout en souplesse. Le 2010, riche en couleur comme en charpente, aux tanins denses et fins à la fois, est très bien élevé, gras, coloré, corsé, tout en bouche, avec ces notes de sous-bois et de griotte, légèrement épicé en finale. Beau 2009, de couleur intense, ample et parfumé, aux connotations de cassis et d’humus, est un vin bien charnu, ferme et persistant en bouche. 
Le Lalande-de-Pomerol Château des Capucins 2010, 90% Merlot, 10% Cabernet franc, est très parfumé (humus, griotte, mûre), tout en bouche, aux tanins riches, au nez complexe (violette, fraise des bois), alliant souplesse et charpente, un vin de très bonne garde. Le 2009 est un vin qui allie couleur et structure, avec ces nuances de cerise noire et de truffe, très équilibré, aux tanins mûrs. Goûtez également le Lalande-de-Pomerol Le Plaisir des Arnauds 2012, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, parfumé, charnu, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit.
Joli Bordeaux Le Plaisir des Arnauds 2014 , 85% Merlot et 15% Cabernet franc, après un passage à basse température de 2 à 4 jours, la fermentation s’effectue en cuve ciment, puis le vin est élevé en cuves Inox pendant 6 à 15 mois, de bouche harmonieuse, ronde et mûre, un vin dominé par des notes de framboise macérée, finement tannique.

Jérôme et Sébastien Godineau

Château de MARSAN


“En 1962, explique-t-on ici, Paul Gonfrier s’installe avec son épouse à Lestiac-sur-Garonne, en Gironde, après avoir quitté son Algérie natale (je connais !), avec comme seul bagage son énergie et la passion de la terre. Il achète le Château de Marsan, à l’époque en ruines, mais entouré de terroirs prometteurs. Il commence l’aventure avec trois hectares en viticulture. Par la suite, il développe une activité d’arboriculture avec l’aide de toute sa famille. Aujourd’hui, alors que les Vignobles Gonfrier vinifient plus de 900 ha, grâce à un outil très performant, tout continue à être mis en oeuvre pour favoriser la qualité du produit. Très sensibles au respect du terroir, les deux fils, Eric et Philippe, considèrent que la technique est avant tout au service de la qualité du vin et de la satisfaction des clients”.
Une valeur sûre avec ce Cadillac Côtes de Bordeaux 2014, 70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon sur coteaux argilo-graveleux,d’un beau rouge sombre, ample par ses arômes puissants de fruits mûrs, un vin charnu aux tanins fondus, persistant, de bonne garde (6,70 e). Le 2012, aux notes de fruits rouges frais, d’humus et d’épices, mêle concentration aromatique, finesse des tanins et puissance en bouche. Joli Bordeaux blanc 2015, 50% Sauvignon, 45% Sémillon et 5% Muscadelle, vignes de 20 ans, suave en bouche, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches, vif, franc (4,95 e, un cadeau), tout en bouche comme le rosé 2015, d’une belle harmonie, aux notes de narcisse et de fraise, tout en nuances, tout en vivacité.
Excellent Clairet 2015, 50% Merlot et 50% Cabernet Sauvignon, aux nuances de fleurs et d’épices, associant richesse et souplesse, gras et fraîcheur, d’un très bel équilibre, parfait sur un poulet sauté aux nouilles chinoises ou un gaspacho (4,80 e). Le Bordeaux rosé 2015, toujours pour le Château de Marsan, 50% Merlot et 50% Cabernet Sauvignon, vignes de 15 ans, est tout en fruité, parfait sur un soufflé au fromage (4,30 e).
Goûtez le Château Lestiac Cadillac Côtes de Bordeaux 2014, 60% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon, coteaux argilo-graveleux et argilo-calcaires, un vin de robe grenat soutenu, riche et généreux, coloré, parfumé, épicé, charnu en bouche (9,95 e). 
Le Château Tanesse Cadillac Côtes de Bordeaux 2014 55% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon et 5% Cabernet franc, coteaux graveleux et argilo-graveleux sur sous-sol calcaire, bien élevé également, charpenté, aux arômes de fruits cuits (cerise noire, groseille...), de cannelle, légèrement poivré, est de belle teinte grenat, dense au nez comme au palais, mais tout en rondeur (6,70 e).
Pour les marques, il y a également ce Bordeaux rouge Croix de Marsan 2015, 70% Merlot, 20% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc, très réussi, de robe pourpre, rond et corsé à la fois, aux nuances de griotte et de fraise des bois cuite, tout en bouche le Bordeaux rouge Marquis de Bern 2015, mêmes proportion de cépages, parfumé, avec ces notes de sous-bois et de fruits mûrs (fraise, myrtille), de bouche fondue comme cet autre Bordeaux rouge Comte Delourmel 2015, de robe grenat, aux tanins souples, un vin ample en bouche, au nez où prédominent les fruits surmûri, parfait sur les grillades.

Vignobles Gonfrier
Chemin de la Mairie - BP 7
33550 Lestiac-sur-Garonne
Tél. : 05 56 72 14 38
Fax : 05 56 72 10 38
Email : contact@vignobles-gonfrier.fr
www.vignobles-gonfrier.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château FILLON


Au sommet. Fondée par un alsacien, Charles-Xavier Thomas qui s’est également illustré en inventant la première machine à calculer industrielle, le hasard a voulu qu’à nouveau des alsaciens prennent possession des lieux pour perpétuer l’histoire de cette belle et grande propriété de 60 ha, située à l’est de Bordeaux. Terroir argilo-calcaire exposé plein sud au pied de la butte de Launay.
Une belle réussite avec ce Bordeaux Supérieur L’Apogée de Château Fillon 2011, gras et complexe, coloré, intense, bien marqué par son Terroir, riche en couleur, corsé, charpenté, qui sent bon les fruits cuits et les sous-bois, de bouche puissante, qu’il faut prévoir sur une cuisine épicée, comme, par exemple, un curry d’agneau ou un pigeon en compote de cèpes. 
Remarquable 2010, de belle couleur profonde, généreux, coloré, au nez dominé par l’humus et le cassis, ample et gras, très équilibré, un vin charnu, avec cette bouche chaleureuse, une note réglissée et épicée, très charmeur par son ampleur et son équilibre, d’excellente évolution. “Cette cuvée hors normes, précise-t-on, est le fruit d’une sélection parcellaire de vignes âgées de plus de 35 ans, travaillées en agriculture raisonnée et exposées plein sud. Assemblage à parts égales de Cabernet-Sauvignon et de Merlot. Élevage traditionnel sur lies fines.” Le Bordeaux Supérieur cuvée Première, où prédominent le cassis et les sous-bois, est un vin corsé et dense, de très bonne évolution. Même propriétaire que Bestheim (voir Alsace).

Directeur Général : Agostino Panetta
Lieu dit Fillon - (Bestheim & Châteaux - 3, rue du Général-de-Gaulle - 68630 Bennwihr)
33790 Cazaugitat
Tél. : 03 89 49 09 29
Fax : 03 89 49 09 20
Email : vignobles@bestheim.com
www.vinsdusiecle.com/chateaufillon
www.bestheim.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015

 




CHARLES SCHLERET


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


CHÂTEAU FILLON


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


CHATEAU DE LA BRUYERE


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE COMTE PERALDI


DOMAINE DU CHALET POUILLY


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


DOMAINE DE LA VALERIANE


SCE DU CLOS BELLEFOND



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales